Ségrégation, Normes Et Discrimination(S): Sociolinguistique Urbaine Et Migrance (Proximités Sciences Du Langage) par Marie-Madeleine Bertucci, Isabelle Boyer, Thierry Bulot

Diasporisations sociolinguistiques & précarités
par Marie-Madeleine Bertucci, Isabelle Boyer, Thierry Bulot

Quels sont les liens, les corrélations entre les concepts de précarité voire de précarisation avec les processus socio-langagiers attestés de mise à distance ? Dans quelle mesure la compréhension sociolinguistique des espaces urbains construits comme marginaux, relégués, populaires et finalement systématiquement marqués par un plurilinguisme négatif et stigmatisant permet-elle de concevoir les dynamiques de différenciation identitaire ? Cette étude s’appuie sur des terrains multiples : Cameroun, Algérie, Canada, République tchèque, Espagne, France.

Normes et discrimination(s)
par Thierry Bulot

Cet ouvrage questionne les rapports complexes entre la production des normes et les dynamiques discriminatoires. Ce premier volume consacré à la discrimination envisagée d’un point de vue sociolinguistique affirme la nécessité sociale et politique de penser le phénomène sous son angle le plus critique : pourquoi, de toutes les discriminations envisagées par le légiste, la discrimination liée aux langues (la plus récurrente et efficiente qui soit) est-elle la seule à échapper à la loi ?

Sociolinguistique urbaine
par Thierry Bulot, Leïla Messaoudi

La sociolinguistique urbaine se constitue en France sur la problématisation de l’urbanité et de l’urbanisation linguistique ; si le débat reste entier sur l’opportunité de considérer, dans cette optique, la large part est faite aux mobilités spatiale et linguistique comme valeur sociale déterminante des usages des espaces langagiers, il semble toujours nécessaire de confronter encore et toujours non seulement les travaux de terrains mais encore les théorisations propres à ce champ. Ce volume envisage l’espace urbanisé sous l’angle de traits définitoires exemplaires de sa complexité : les frontières et les territoires. Il propose outre des réflexions théoriques nécessairement fondées sur la connaissance et la pratique du terrain, des descriptions de “villes” (quartier, lieu, territoire) où l’on perçoit les tensions sociales, le rapport aux langues et au langagier et sans doute plus encore les modalités de l’identification positive à un lieu. Le présent volume présente ainsi des travaux portant sur six villes de taille et de statut différents (Alexandrie/ Egypte, Rabat/ Maroc, Moncton/ Canada, Lvon/ France, Besançon/ France et Montréal/ Canada).

ETUDE DES REPRESENTATIONS LINGUISTIQUES DES SEREER
par Brigitte Rasoloniaina

Dans cette recherche, il est question de la communauté linguistique sereer du Sénégal. Dans ce pays plurilingue, l’État reconnaît six ” langues Nationales ” ( le wolof, le mandingue, le diola, le peul, le soninké et le sereer) et une ” Langue officielle “, le français. Axé sur l’analyse des représentations linguistiques des Serrer de Mbour, de Nianing et de Sandiara, ce travail met en avant les paroles des locuteurs à l’aide de l’observation et de l’entretien.

Mots, traces et marques
par Thierry Bulot

Problématiser le terrain urbain, c’est rencontrer une crise sociale et mettre l’accent sur les inégalités. Dans ce volume, sociolinguistique urbaine et géographie spaciale se donnent pour objectif commun – autour de la vaste problématique du marquage de l’espace, de l’affichage public des langues et des discours – de mettre en évidence les rapports de pouvoir, les hiérarchisations sociales tels qu’ils se jouent dans les dimensions spatiale et langagière.

Catégorie