Semiotique Narrative Et Discursive. Méthodologie Et Application par Joseph Courtés

La sémiotique narrative et discursive
par Joseph Courtés

En 1976, Joseph Courtés publiait la première introduction à la sémiotique – dans le cadre de l’ ” Ecole “dite ” de paris ” – précédée d’une importante préface du regretté A.J. Greimas : l’ouvrage est ici repris tel auquel car il n’a rien perdu de son actualité, même si nombre de points théoriques et méthodologiques, laissés alors en suspens, on fait depuis l’objet de recherches plus larges, mais aussi plus ” pointues “. Complété par d’autres ” manuels ” – dont la récente Analyse sémiotique, du discours : de l’énoncé à l’énonciation et par l’incontournable Sémiotique, dictionnaire raisonné de la théorie du langage, il constitue toujours, comme en témoigne sa bonne diffusion, un véritable instrument de travail : manifestement cette petite introduction sert efficacement à l’acquisition des notions de base en sémiotique en vue de leur exploitation dans le grand domaine des sciences du langage, et plus spécialement dans la description des discours.

A.J. Greimas: maître de la fiducie
par Paul Hermans

À la recherche d’une méthode pour parler scientifiquement du sens, Algirdas J. Greimas a conçu au fils des ans une sémiotique avec un appareil terminologique remarquable. Mais celle-ci se révèle cependant difficile d’accès de par son jargon qui peut sembler rebutant. Au lieu de mettre en avant la terminologie, cet ouvrage met l’accent sur la pensée de Greimas. Elle s’est forgée au travers de son oeuvre et elle garantit la cohérence et la bonne utilisation des concepts de sa méthode. L’ouvrage expose sa sémiotique en quatre volets décisifs. Dans le premier, Greimas se débarrasse de la surface du signifiant pour s’aventurer dans les profondeurs. Puis, il propose la sémantique structurale dans laquelle, de l’équivalence à la narrativité, surgit le concept de la valeur. Ensuite les passions offrent l’opportunité de s’imaginer l’origine du monde sensible. Dans toute son oeuvre, Greimas ne cache pas son intérêt pour la psychanalyse. Le dernier volet du livre reprend quelques thèmes apparentés à la psychanalyse pour montrer en quoi elle s’engage dans une direction opposée à la sémiotique. Greimas aspire à introduire de nouvelles axiologies pour contrecarrer l’insignifiance qui guette l’homme de la modernité. C’est l’enjeu anthropologique qui se dégage de sa méthode. Il se range ainsi dans l’épistémé de son époque, caractérisée par Paul Ricoeur avec les trois maîtres du soupçon: Marx, Nietzsche et Freud. Alors qu’ils ouvrent grand la porte à la déhiscence entre le sens et la conscience, Greimas, maître lui, de la fiducie, ouvre une porte étroite pour raccommoder sens et (con)science et réinstaurer la force adhésive de la croyance aux valeurs.

Du récit au récit médiatique
par Joëlle Desterbecq, Marc Lits

Cet ouvrage propose une réflexion sur le rôle du récit dans toute société et jette un regard critique sur les différentes méthodologies d’analyse de ces récits, ainsi que sur leur place dans un système médiatique omniprésent. Pour lire correctement un récit, et pour en produire, il est utile de connaître et de maîtriser ses régles d’organisation, depuis ses structures de base jusqu’aux différents éléments qui le constituent – personnages, temporalité, style et rhétorique. Mais un récit ne prend toute sa dimension que lors de sa découverte par le récepteur. Entrent alors en jeu des questions d’ordre sémiotique, esthétique, psychologique ou sociologique. Apprendre à maîtriser les différents codes qui sous-tendent la production et la réception de tout récit, voilà l’objectif de ce volume, qui se veut donc au fondement de toute pratique de lecture, de vision, mais aussi de production. Ces considérations théoriques n’ont de sens que si elles s’inscrivent dans le cadre plus générai d’une réflexion sur les rapports entre le récit et ta société. Que nous dit un récit de presse de la société dont il est le reflet ? En quoi le récit médiatique, source d’information privilégiée, façonne-t-il aujourd’hui notre vision du monde ? C’est à une découverte critique des principaux outils narratologiques qu’invite cet ouvrage, en l’appliquant principalement aux médias de masse : presse écrite, télévision et internet.

Jeux et enjeux du texte comique
par Jean-Marc Defays

Die im Jahre 1905 von Gustav Gröber ins Leben gerufene Reihe der Beihefte zur Zeitschrift für romanische Philologie zählt zu den renommiertesten Fachpublikationen der Romanistik. Die Beihefte pflegen ein gesamtromanisches Profil, das neben den Nationalsprachen auch die weniger im Fokus stehenden romanischen Sprachen mit einschließt.

Zur Begutachtung können eingereicht werden: Monographien und Sammelbände zur Sprachwissenschaft in ihrer ganzen Breite, zur mediävistischen Literaturwissenschaft und zur Editionsphilologie.

Mögliche Publikationssprachen sind Französisch, Spanisch, Portugiesisch, Italienisch und Rumänisch sowie Deutsch und Englisch. Sammelbände sollten thematisch und sprachlich in sich möglichst einheitlich gehalten sein.


Essais de linguistique française et anglaise
par Rostislav Kocourek

Ce recueil de 18 essais linguistiques francais et anglais est bilingue: les essais francais sont suivis de resumes anglais, et vice versa. Les essais explorent divers sujets du domaine lexico-semantico-textuel. En voici quelques-uns: formation et semantique lexicale et terminologique (neologie, synonymie, metaphore, definition, motivation); linguistique de textes; comparaison anglais-francais; theorie linguistique (structure, ouvertures lexicales, poststructalisme); linguistique de la langue de specialite et de la terminologie (domaine ou l’auteur a surtout gagne une consideration internationale): descriptions de la langue poetique (metaphores de la pieuvre hugolenne, langue et traductions d’une piece de Shakespieare et Fletcher). La linguistique du recueil est raisonnee plutot que postmoderne, ses analyses sont empiriquement basees sur les textes, adoptant l’approche ‘recognitive’ plutot que generative. La langue des essais n’est pas formalisee, c’est une langue savante naturelle, claire. le recueil est pourvu de riches bibliographies, et d’index detailles de termes et d’auteurs. This collection of eighteen French and English linguistic essays is bilingual: French essays are followed by English summaries, and vice versa. The topics, while quite varied, belong to the lexico-semantico-textual area of linguistics. Examples of topics dealt with: lexical and terminological formation and semantics (neology, synonymy, metaphor, definition, motivation); text linguistics; English-French comparison; linguistic theory (structure, openness of the lexical system, poststructuralism); linguistics of specialized language and terminology (area in which the author has particularly gained international recognition); descriptions of the poetic language (Hugo’s octopus metaphors, language and translations of a play by Shakespeare and Fletcher). The author’s linguistics is reason-oriented rather than postmodern, his analysis is empirically based on texts, opting for a ‘recognitive’ rather than a generative approach. The language of the essays is not formalyzed, it is a clear specialized natural language. The essays are provided with extensive bibliographies and with a detailed index of terms and authors.

Catégorie