Silent Hill: Le Moteur De La Terreur par Damien Mecheri, Bruno Provezza

Bienvenue à Silent Hill
par Damien Mecheri, Bruno Provezza

Un héros perdu dans une ville de cauchemar…

La série Silent Hill de Konami est certainement la première à être évoquée lorsque l’on pense aux jeux vidéo d’horreur les plus réussis. Mettant en scène un héros perdu dans une ville de cauchemar – la brumeuse Silent Hill, – la saga a fait frissonner de nombreux joueurs. Elle fut si populaire, et ses scénarios si profonds, que deux films hollywoodiens adaptèrent la licence.
Third Éditions consacre donc aujourd’hui un nouveau livre dédié au mythe de Silent Hill, retraçant avec précision la genèse de cette série remarquable, décortiquant son univers ainsi que ses inspirations, pour terminer par en révéler tous les secrets.

Frissonnez en découvrant une histoire inspirée d’une saga de jeux vidéo d’horreur !

EXTRAIT

Il se réveille dans son lit, étonné de ne pas voir Eileen à ses côtés. L’atmosphère de la pièce lui paraît beaucoup plus lourde. Il découvre que son appartement est hanté par des manifestations de la dimension de cauchemar, qui s’infiltrent petit à petit. Les lettres qu’il trouve régulièrement sous sa porte, signées par Joseph Schreiber, lui apprennent l’utilité des bougies pour exorciser les pièces et des sabres de l’Obéissance pouvant neutraliser les fantômes. Une lettre en particulier explique qu’ils vont devoir se rendre au plus profond de l’esprit de Walter pour mieux le comprendre et l’empêcher de nuire.Henry espère que ces informations vont pouvoir l’aider à trouver un moyen de sauver Eileen. Il retourne à l’hôpital où elle l’attend, terrorisée. Il l’interroge sur Joseph et elle lui révèle qu’avant de disparaître, il agissait bizarrement. Ils décident de suivre le conseil du journaliste et de s’aventurer plus en profondeur dans les souvenirs de Walter.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

[…]cet ouvrage de 296 pages propose une analyse poussée de la saga, un décryptage de son univers et de ses influences, avec en prime, tout un chapitre dédié à l’ambiance musicale et sonore qui accompagne avec brio chacun des épisodes de Silent Hill. – Kamisamabob, Jeuxvideo.com

À PROPOS DES AUTEURS

Passionné de cinéma et de jeu vidéo, Damien Meccheri intègre la rédaction du magazine Gameplay RPG en 2004 en signant plusieurs articles du deuxième hors-série consacré à la saga Final Fantasy. C’est avec cette même équipe que Damien poursuit son travail en 2006 au sein d’une autre publication intitulée Background, avant de continuer l’aventure sur Internet, en 2008, avec le site Gameweb.fr. Depuis 2011, en plus d’une expérience de journaliste radio, il écrit des articles consacrés à la musique pour de nombreux ouvrages édités par Pix’n Love, tels que Zelda.
Féru de jeux vidéo et de cinéma fantastique depuis sa plus tendre enfance, Bruno Provezza a occupé de 2002 à 2006 la fonction de rédacteur en chef du site officiel du magazine Mad Movies, avant d’intégrer la rédaction du mensuel papier. Il y a également dirigé le numéro hors série consacré aux jeux vidéo. Il œuvre par ailleurs en qualité de traducteur pour le compte des éditions Flammarion et Pix’n Love et a coecrit Resident Evil.


Les plus grands héros du jeu vidéo
par Régis Monterrin

Retrouvez réunis près de 120 héros issus des plus grandes séries de jeux vidéo dans un seul et même ouvrage ! Truffé d’anecdotes incroyables et richement illustré, ce livre vous révélera tous les secrets de leur réussite…

Silent Hill T01 Rédemption
par Tom Waltz, Steph Stamb

Une histoire d’horreur inédite, glaçante et psychologique, inscrite dans la licence à succès Silent Hill.
Lorsque Jack Stanton, un tueur à gages surnommé ” le Chiot “, s’enfuit avec Jill, la femme de son patron, il s’attend évidemment à devenir une cible. Il ne doute pas que les hommes de main de Finn Conway vont se lancer à sa poursuite, et il sait bien que Jill et lui ne seront pas en sécurité très longtemps. Mais rien n’aurait pu le préparer à Silent Hill.

En partant à la recherche de Jill, kidnappée à proximité de ce lieu maudit, Jack se retrouve confronté aux monstres qui peuplent la ville : corps déformés, cadavres animés, loups sanguinaires… Pour survivre, il va devoir affronter une multitude de démons – à commencer par les siens. Et c’est sans compter l’ombre menaçante de Finn Conway qui se jette, revolver au poing, aux trousses des deux amants…

Piégé entre les fantômes du passé et sa quête d’un futur rédempteur, Jack va devoir, avec l’aide de la jeune Sara, trouver en lui le courage de tenter de sauver Jill. Et pour finir, peut-être, lui-même.


Les Prophéties
par Nostradamus

Les Prophéties nous sont parvenues grâce à des centaines d’éditions, la complexité de la langue de Nostradamus (mélange de français, de latin et d’occitan), ayant conduit à toutes sortes de traductions, sans compter les interprétations plus ou moins hasardeuses qui en sont tirées.

Pourtant, aucun essai ni aucune interprétation n’en remplacent la lecture, confrontation obligée avec le texte authentique.

Plusieurs éditions ayant été considérées comme piratées ou antidatées, il est généralement admis que l’édition qui porte la date de septembre 1557 fut réellement publiée du vivant de Nostradamus. Les éditions suivantes du texte des Prophéties amplifient en effet les erreurs typographiques et autres coquilles, tout comme les ajouts et textes apocryphes.

Cette édition présente, pour la première fois sous format numérique, trois textes : le facsimilé de l’édition de 1557, la transcription de ce facsimilé et une transcription modernisée de cette édition.

Afin de préserver la qualité du texte, cette version modernisée ne se veut en aucun cas une traduction (et encore moins une interprétation !), mais une version lisible et respectueuse de la version originale. Outre  la correction d’erreurs typographiques, le texte n’a été retouché que pour intégrer les règles d’orthographe modernes nécessaires à une lecture fluide et respecter le style poétique, tout en restant le plus fidèle au texte originel.

Cette version tripartite permettra au lecteur de confronter cette version originale aux nombreuses traductions et interprétations du marché, et de se faire sa propre idée sur le bien-fondé de ces ouvrages, comme outil de recherche pour une approche de l’univers poétique de Nostradamus.

N’oublions pas que Nostradamus interdit la lecture aux charlatans de toutes sortes ainsi qu’aux illettrés, réservant expressément ses ouvrages à une élite de lettrés !


La renaissance des communs
par David Bollier

 

De nombreux domaines de notre patrimoine commun sont actuellement en état de siège : l’eau, la terre, les forêts, les pêcheries, les organismes vivants, mais aussi les œuvres créatives, l’information, les espaces publics, les cultures indigènes… Pour proposer une réponse aux multiples crises, économiques, sociales et environnementales, que connaît la notre société actuelle, David Bollier invite à revenir sur cette notion de « communs », un ensemble de pratiques sociales collectives que la modernité industrielle a fait progressivement disparaître. Aujourd’hui, les communs doivent être appréhendés non comme des ressources dont tout le monde aurait la libre jouissance, mais comme un système de coopération et de gouvernance permettant de préserver et de créer des formes de richesse partagée. L’auteur montre comment ils peuvent remédier à nos maux économiques en. Car Cette approche, mettant en avant une théorie plus riche de la valeur que l’économie conventionnelle, implique de nouveaux modèles de production, des formes plus ouvertes et responsables de participation des citoyens ainsi qu’une culture d’innovation sociale. C’est ce dont témoignent les actions et initiatives des différents mouvements des « commoneurs » à travers le monde, déterminés à construire des alternatives vivantes et fonctionnelles à l’étau des grandes technocraties publiques et privées.

Cet ouvrage devrait permettre d’éclairer et de promouvoir l’enjeu des communs aussi bien auprès des universitaires et des élus que des militants associatifs et autres citoyens engagés.


Catégorie