Soigner Les Drogués par Jean-Pierre Jacques, Christian Figiel

Drogues et substitution
par Jean-Pierre Jacques, Christian Figiel

La prise en charge du sujet dépendant de drogue a été bouleversée par les traitements de substitution. Ceux-ci ont débuté et fait leurs preuves avec la méthadone puis la buprénorphine à destination des patients dépendant d’héroïne mais ils peuvent désormais être également envisagés pour les autres dépendances.

Les auteurs du présent ouvrage font le point sur la question et présentent ici de manière approfondie les données les plus récentes sur le sujet : ils rassemblent les recherches et confrontent leurs points de vue, de la psychanalyse à la psychopharmacologie en passant par les thérapies cognitivo-comportementales, afin de dégager un certain « esprit de la substitution ». Cette dernière, avant d’être au service de l’ordre ou de la santé publique, doit servir avant tout le patient ; elle est une pratique qui puise sa source à la fois dans l’expérience et dans une science au service de la clinique pour prendre en considération chaque sujet dépendant de drogues.

Cet ouvrage est constitué à la fois comme un traité objectifde la thérapeutique des dépendances (cadres légaux, listes de liens web, glossaire, pharmacologie, etc.) et comme une réflexion subjective, critique et engagée sur ces pratiques cliniques.

Il s’adresse aux médecins, psychologues cliniciens, psychanalystes, psychothérapeutes, ainsi qu’aux intervenants psychosociaux, pharmaciens et juristes, qui ont la responsabilité de rencontrer ou d’accompagner les sujets dépendants de drogues.


L’usage de drogues en milieu carcéral
par Richard Muscat

Des différentes études réalisées dans des prisons européennes, il ressort que les toxicomanes ne cessent pas leurs consommations de drogues durant leur incarcération. On observe des changements des modes d’usage, une réduction de la fréquence d’usage liée aux problèmes d’approvisionnement, et donc un recours à n’importe quelle substance disponible. Si l’injection n’est pas la principale voie d’administration, il existe cependant un réel danger d’échange de seringues et de contamination. La prison devrait être un lieu d’incitation à l’arrêt des consommations et à minima, proposer des services d’intervention précoce et des méthodes pour réduire les risques. (Editore).

Clinique et contexte dans le traitement des toxicomanes
par

La toxicomanie, le traitement des toxicomanes, la vie institutionnelle ne peuvent être conçus sans tenir compte de variables introduites par la politique sanitaire. La politique sanitaire est déterminée à son tour par l’entrecroisement d’une série de discours : économique, juridique, scientifique, répressif, préventif, médical. Cet ordre de détermination a une incidence directe dans l’institution, dans le déplacement de ses intérêts et aussi dans le lien privilégié qu’entretient le thérapeute auprès d’un toxicomane.

Alcool, drogues chez les jeunes : agissons
par Daniel Bailly

Alcool et drogues à l’adolescence : quels sont les risques de les consommer ?Ce qui compte dans la consommation abusive, ce n’est pas tant le produit que le fait que ce comportement témoigne de difficultés affectives, relationnelles et/ou sociales, qui risquent de conduire l’adolescent à la dépendance. Pourquoi et comment un jeune est-il amené à expérimenter des pratiques illicites ? Quand faut-il s’inquiéter ? Quel rôle les parents doivent-ils avoir ? Banaliser ou dramatiser ? Comment prévenir ? Comment traiter ?Solidement étayé, ce livre propose des éléments de réponse pour repérer et comprendre les comportements d’abus et d’addiction. Il s’adresse aussi bien aux parents qu’aux enseignants, aux professionnels de la santé et, de façon plus générale, à tous ceux qui sont concernés par les problèmes de l’adolescence. Un livre utile pour agir et mettre en place les bonnes stratégies de prévention et de soin. Daniel Bailly est pédopsychiatre, professeur de psychiatrie à l’université d’Aix-Marseille. Il exerce à l’hôpital Sainte-Marguerite de Marseille. Il a déjà publié La Peur de la séparation.

Le corps humain dans la philosophie platonicienne
par Catherine Joubaud

La conception du corps exposee dans le Timee rompt radicalement avec celle contenue dans la premiere philosophie platonicienne. L’interpretation courante ne retient du corps que sa negativite en le presentant comme un obstacle. Or la problematique du Timee instaure un rapport etroit entre mathematique et univers, et propose une etude reelle du corps l’envisageant comme globalite. Quelle est la structure du corps, en tant qu’entite physique? Cette structure repond-elle a une finalite, le corps et l’ame devant former l’homme? Quelle est alors la signification du corps et comment passe-t-il de la neutralite a l’acquisition d’une valeur? Enfin quels sont sa place, son role et son influence dans la vie humaine?

Catégorie