Soigner Les Méchants par Michel Bertrand Maurice David

Soigner les méchants
par Michel Bertrand Maurice David

Face à la criminalité des malades mentaux, les arrière-pensées électoralistes et la dictature des médias orientent davantage les choix politiques que ne le fait la rationalité scientifique. De graves faits divers déchaînent les déclarations électoralistes indécentes. La peur, ainsi alimentée, permet de mettre en place une société de contrôle et de surveillance. Or des solutions existent au plan de l’organisation des soins, mais les propositions actuelles correspondent davantage à des préoccupations sécuritaires que sanitaires.

Accueillir et soigner la souffrance psychique de la personne – 2e éd
par Pierre Delion

Cet ouvrage démontre les conditions de réalisation d’un triple paradoxe. Le psychotique… reste une personne. Cette personne peut faire l’objet d’une psychothérapie. Cette pratique psychothérapique peut s’effectuer dans un cadre institutionnel (hospitalier). A partir de nombreux exemples cliniques très détaillés, voici un livre qui plaide pour une psychiatrie à visage humain. Il s’agit de la deuxième édition de l’ouvrage paru en 2005 sous le titre Soigner la personne psychotique. A cette occasion, l’auteur a largement mis à jour et complété l’ensemble du texte.

Soigner par l’invisible
par Olivier Schmitz

Une étude sur l’ensemble des thérapies qui attribue les maux et les malheurs des individus au monde de l’invisible. L’auteur envisage tout d’abord les recettes de la médecine traditionnelle : cultes rendus aux saints et aux arbres guérisseurs, pèlerinages aux sources et aux fontaines, recours aux leveurs de maux et aux désenvoûteurs. Puis il considère les méthodes plus syncrétiques — telles la radiesthésie, la radionique ou la géobiologie — qui légitiment leur dimension magico-religieuse en s’appuyant paradoxalement sur les avancées de la technologie.
Au cœur de notre société moderne, le dévoilement d’un univers magique où nos contemporains tentent de trouver l’apaisement de leurs souffrances.


Les Oeuvres Complètes de la Comtesse de Ségur (l’intégrale non censurée)
par Comtesse De Segur

Ce livre numérique présente Les Oeuvres Complètes de la Comtesse de Ségur avec une table des matières dynamique et détaillée. Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur (selon l’onomastique russe Sofia Fiodorovna Rostoptchina), née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg, morte le 9 février 1874 à Paris, est un écrivain français d’origine russe qui à écrit de nombreux livres populaires pour enfants. Le thème récurrent des châtiments corporels (Un bon petit diable, Le Général Dourakine, Les Malheurs de Sophie, Les Petites Filles modèles …), fait sans doute écho à sa propre enfance. La comtesse de Ségur a donné à plusieurs de ses personnages des noms appartenant à des personnes de son entourage, exprimant ainsi son adage : « N’écris que ce que tu as vu ». Plus que de simples romans à influence autobiographique, les ouvrages de la Comtesse de Ségur ont fortement influencé une nouvelle idée de la pédagogie. Contenu: NOUVEAUX CONTES DE FÉES POUR LES PETITS ENFANTS LES MALHEURS DE SOPHIE LES PETITES FILLES MODÈLES LES VACANCES MÉMOIRES D’UN ÂNE PAUVRE BLAISE LA SOEUR DE GRIBOUILLE LES BONS ENFANTS LES DEUX NIGAUDS L’AUBERGE DE L’ANGE-GARDIEN LE GÉNÉRAL DOURAKINE FRANÇOIS LE BOSSU UN BON PETIT DIABLE COMÉDIES ET PROVERBES JEAN QUI GROGNE ET JEAN QUI RIT LA FORTUNE DE GASPARD QUEL AMOUR D’ENFANT LE MAUVAIS GÉNIE DILOY LE CHEMINEAU APRÈS LA PLUIE, LE BEAU TEMPS LA SANTÉ DES ENFANTS LIVRE DE MESSE DES PETITS ENFANTS L’EVANGILE D’UNE GRAND’MÈRE LES ACTES DES APÔTRES LETTRES DE LA COMTESSE DE SÉGUR LETTRE D’UNE GRAND’MÈRE

Soigner (aussi) sa communication
par Dr Peter Tate

Avec adresse, humour et tendresse, le Dr Tate prend soin de ses jeunes — et moins jeunes — confrères. Il explore avec eux le labyrinthe des consultations en les initiant pas à pas aux subtilités de la relation médecin-patient. De la consultation inaugurale aux ultimes rencontres, il décortique les comportements, les appréhensions, les réussites et les échecs du praticien, débutant ou expérimenté :
autant de situations qu’il a vécues au cours de sa longue carrière. Il explique les peurs, les idées, les attentes du malade et construit une mécanique bien huilée qui donne « un coup de vieux » au paternalisme de papa.

Peter Tate croque des portraits drôles et incisifs, mais jamais méchants, de l’inquiet qui veut tout contrôler de sa vie, du fataliste qui s’en remet aux médecins mais n’en fait qu’à sa tête, de l’émotif maladroit ou de l’agressif, tous confrontés aux enjeux souvent banals mais parfois angoissants de la maladie et de la mort. Le patient que l’on respecte, nous dit l’auteur, est capable d’assumer ce que l’on va lui dire, pour peu qu’on ait un mode de communication adapté.

Le propos de Peter Tate est simple : « Aimez vos patients. Aimez et soyez fiers de votre métier. »


Catégorie