Spiritualité Orthodoxe Et Philocalie par Placide Deseille

La spiritualité orthodoxe et la Philocalie
par Placide Deseille

Du désert des premiers moines chrétiens aux grands froids de la Russie de Dostoïevski, Tolstoï ou Soloviev, la spiritualité orthodoxe s’est constituée dans la fidélité à une tradition transmise pendant près de deux millénaires. Ses grandes figures ont développé une théologie mystique dont les principaux textes ont été réunis dans la Philocalie, recueil de textes spirituels rédigés en langue grecque entre le IVe et le XIVe siècle, complété par d’autres écrits présentés ici dans une anthologie thématique. Placide Deseille retrace l’histoire de cette tradition qui fut et demeure un pont entre la civilisation européenne et l’Orient. Par la mise en perspective de textes fondamentaux, il nous introduit au cœur de l’orthodoxie dont il souligne le profond renouveau et l’influence qui touche désormais l’Occident.

Petite philocalie de la prière du coeur
par Jean Gouillard

Dans le monde orthodoxe, et particulièrement en Russie, la Philocalie fut, au XIXe siècle, le compagnon familier de la plupart des chrétiens fervents, même et peut-être surtout des plus simples. On se rappelle comment le Pèlerin russe des fameux Récits en fit son bréviaire et miroir de conscience, de pair avec la Bible. Qu’est-ce donc que la Philocalie ? Une sorte de recueil des textes traditionnels sur la prière orthodoxe, surtout solitaire, depuis les anachorètes égyptiens du IVe siècle jusqu’aux moines du mont Athos du XVe en passant par le Sinaï. Ce “Tout en un” de la dévotion fut publié en grec, à Venise, en 1782, traduit presque aussitôt en slavon, et plus tard en russe. Plutôt qu’une traduction pure et simple de la Philocalie, M. Jean Gouillard a préféré pratiquer, avec beaucoup de discernement, un choix vaste et homogène. Sa Petite Philocalie constitue ainsi une anthologie aussi complète que possible de l’histoire et de la pratique de la prière du coeur.

Spiritualité et communion dans la liturgie orthodoxe
par Père Dumitru Staniloae

Reprenant le thème de l’explication de la Divine Liturgie inaugurée par le byzantin Nicolas Cabasilas, le père Staniloae commente chaque moment et chaque prière de la liturgie, lui donnant l’occasion d’un approfondissement du sens, d’une méditation personnelle et d’un commentaire homélitique propre à son génie. On y découvre le lien profond entre la théologie et la spiritualité liturgique et ascétique de l’Orthodoxie.

À l’heure où les chrétiens d’Occident recherchent les richesses du christianisme oriental, ce livre est l’occasion d’un ressourcement sur le sens de la liturgie et de l’Eucharistie.

Prêtre de l’Église orthodoxe roumaine, théologien, universitaire et professeur, Dumitru Staniloae est mort en 1993. Grand spécialiste des pères de l’Église, il est considéré comme l’un des plus importants théologiens chrétiens de la seconde moitié du xxe siècle.

Le père Jean Boboc, doyen du Centre orthodoxe d’études et de recherche « Dumitru Staniloae » et professeur de bioéthique, est l’un des principaux traducteurs en langue française de l’oeuvre monumentale du père Dumitru Staniloae.


Vivre le combat spirituel avec Évagre le Pontique
par Père Faure Emmanuel

Tout chrétien est-il amené à vivre un combat spirituel ? Doit-il combattre et pourquoi ? Évagre le Pontique, Père de l’Église du IVe siècle, par sa pédagogie fine et explicite, donne toute sa place au combat spirituel, qu’il est l’un des premiers à traiter systématiquement. Après un début de vie chaotique, il se convertit dans la douleur et son combat nous le rend très actuel et très proche. L’enseignement d’Évagre s’enracine dans son expérience spirituelle : « Sois le portier de ton coeur et ne laisse aucune pensée entrer sans l’interroger, interroge les une à une et dis à chacune : Es-tu de notre parti ou du parti des adversaires ? » « Le baptisé ne se débat pas seul dans les tourments du combat, il est membre du corps du Christ. » « Revêtons nous donc de l’armure de Dieu afin de pouvoir résister aux embuches du diable » dit-il avec saint Paul. Par ses recommandations, Évagre aide le chrétien à cheminer vers la victoire : se retrouver au plus près de Dieu dans la béatitude. L’auteur : Le Père Emmanuel Faure est né le 24 juin 1968 à Brive-la-Gaillarde en Corrèze. Ordonné prêtre en 1997, il est actuellement exorciste du diocèse de Belley-Ars.

Récits d’un pèlerin russe
par Jean Laloy

Publié pour la première fois en Russie vers 1870, ce petit livre, dont l’auteur est resté anonyme, représente l’un des plus beaux textes spirituels de l’orthodoxie russe. A travers un style qui garde le charme du langage populaire, le lecteur découvre la piété russe, dans ce qu’elle a de frais et de pur. Des épisodes nombreux et colorés le mettent au contact direct de la Russie ancienne, celle qui a inspiré les grands écrivains du siècle passé. Il rencontre enfin dans les Récits du pèlerin une tradition contemplative remontant aux premiers siècles de l’Orient chrétien, appliquée par un contemporain de Dostoïevski et de Tolstoï. La traduction a su garder la fraîcheur de l’original. Une introduction et des notes donnent les commentaires nécessaires à une bonne compréhension du texte.

Catégorie