Sql Y Desarrollo De Aplicaciones En Oracle 8/ Sql And Application Development At Oracle 8 par Emma M. Green

It’s Raining Love !
par Emma M. Green

 Aristo, sarcastique, arrogant : et dire qu’elle va devoir l’épouser !

***

En allant se mettre au vert dans la campagne anglaise, Pippa espère fuir les casseroles qu’elle traîne malgré elle : son foutu ex qui l’a larguée en direct sur un plateau télé, sa mère poule qui n’a de cesse de la couver depuis vingt-quatre ans, et sa tripotée de sœurs sur qui elle ne peut jamais compter.

Alors que l’actrice londonienne vit son pire cauchemar – isolée du reste du monde, les talons aiguilles plantés dans la boue jusqu’au cou –, elle rencontre le British le plus arrogant, le plus égoïste et le plus charming qui soit. Petit problème : ils ne peuvent pas se supporter. Gros problème : Alistair Blackwood lui demande de l’épouser, de tout plaquer et de s’installer dans son manoir d’aristo. Pour de faux, juste pour une sombre histoire d’héritage et d’ego.

Une proposition qu’elle ne va pas pouvoir refuser…

***

– Si tu me fais plonger, je plongerai… ajoute-t-il plus bas. Et si je plonge… tu dois plonger aussi.

Je ne comprends ce qui m’attend qu’à la seconde où je croise son regard joueur et son petit sourire provocateur. Les grands bras musclés m’attrapent par la taille. Je me débats déjà, mais trop tard. Je hurle, je ris, je jure, et Alistair me jette dans le lac en riant.

L’eau fraîche me mord la peau avant de s’infiltrer progressivement sous tous mes vêtements. Je remonte à la surface, prête à insulter copieusement mon fiancé, mais il se jette à son tour dans un de ses plongeons parfaits. Je nage jusqu’à lui pour tenter de le couler, de le noyer, mais il m’échappe facilement. Je réalise que j’ai pied en le voyant courir. Il va voir de quoi je suis capable.

Je l’éclabousse tandis qu’il fuit. Je le rattrape alors qu’il rit. Je lui bondis sur le dos et il me fait tournoyer dans les airs. Je m’accroche à sa chemise blanche trempée et je sens qu’elle se déchire sur son torse. Je laisse mes doigts courir sur sa peau, de plus en plus déchaînée, de moins en moins furieuse. Je ne sais plus si je le déteste ou si je le désire.

Dans un grognement viril, Alistair me fait passer d’un seul geste du côté face au côté pile. Mes jambes enroulées autour de ses hanches, mes bras pendus à son cou, mes fringues collées partout sur moi, je sens mes seins se presser contre ses pectoraux. Sans échanger un seul mot, on fait semblant de se battre, comme deux gamins qui n’ont pas trouvé d’autre prétexte pour se toucher. Il me tient sous les fesses, prêt à m’envoyer valser à nouveau dans l’eau. Je m’agrippe à ses épaules, tente de lui résister d’un regard noir. Il me défie du bout des yeux, du bout des lèvres. Et je l’embrasse follement, incapable de résister plus longtemps. Nos bouches humides et fraîches se trouvent et se lient d’une façon si sensuelle qu’elles ont l’air d’avoir fait ça toute leur vie. Nos langues se goûtent et s’adorent. Nos corps se rapprochent encore, s’aimantent, s’épousent, se serrent. Et se décollent quand Alistair bondit en arrière.

 

***

It’s Raining Love ! d’Emma Green, histoire intégrale.


Jeux imprudents – Histoire intégrale
par Emma M. Green

 

Pour eux, la vie a cessé d’être un jeu !

***

Le regard gris me glace. Le silence me pétrifie. Les retrouvailles dont j’ai rêvé un bon milliard de fois n’avaient rien de commun avec tout ça. Rien d’aussi froid. Et parce que j’ai la réputation de n’avoir peur de rien. Et parce que c’est comme ça qu’il me connaît, impétueuse, volcanique, toujours prête à m’enflammer. J’explose.

– Bon, tu me laisses entrer, trouillard ?!

Avec un petit sourire provocateur, je lui pose la même question qu’il y a dix ans. Et je me jette en avant pour me frayer un chemin dans son monde, sans attendre qu’il me réponde. Ou plutôt, en étant certaine de la réponse. Mais je n’ai plus la force de le pousser. Et il n’a plus la faiblesse de me laisser entrer. Harry pose ses deux mains tatouées sur mes épaules nues et me retient d’aller plus loin.

– Non, souffle sa voix douce et profonde.

– C’est déjà ce que tu m’as répondu la première fois, chuchoté-je du tac au tac.

***

« À 17 ans, je fuis l’enfer, ma famille d’accueil et le désert du Nevada pour venir retrouver Harry Quinn sur son île paradisiaque. Harry, c’est mon amour d’enfance. Et ma plus grande trahison. Kidnappé à 3 ans et séquestré jusqu’à 11, il a traversé le pire. Et j’étais là.

Maintenant majeur, de retour parmi les siens et devenu le roi de la fac de Key West, il s’est reconstruit sans moi et s’est métamorphosé : je l’ai quitté enfant, je le retrouve immense, puissant, sculpté, beau à crever. C’est bien joli, tout ça… mais moi, je deviens quoi ? Moi qui lui rappelle son enfance volée, cette vie d’avant qu’il veut tant oublier, j’ai tout à perdre. Harry compris, mais j’ai trop besoin de lui pour renoncer.

Il avait juré de ne jamais m’abandonner. Pourquoi a-t-il brisé notre pacte d’enfants ? »

Petits, June et Harry ont partagé leur solitude et joué à ne pas avoir peur. Aujourd’hui, leur passé les rattrape et, pour sauver leur peau, ils vont devoir s’apprivoiser à nouveau, s’unir enfin, se tendre la main… et ne plus jamais se lâcher.

***

Jeux imprudents, d’Emma M. Green, histoire intégrale.


La femme qui voit de l’autre côté du miroir
par Daphnée Leportois, Catherine Grangeard

Lucie fête ses 25 ans en famille. Comme d’habitude, sa mère n’a pas prévu de gâteau : le poids de Lucie la range, selon les médecins, dans la catégorie des obésités modérées. Lucie a trente kilos en trop. Trente kilos dont ni le sport ni les régimes ne sont jamais venus à bout… Quand elle fait le bilan de ses efforts, Lucie se dit qu’elle a le choix entre : 1. Avoir faim non-stop tout en faisant du sport à outrance. 2. Continuer de grossir et mourir d’un infarctus trop jeune . À la table familiale, elle fait une déclaration tranchante : pour son anniversaire, elle va s’offrir une chirurgie bariatrique. Avant l’opération, le protocole prévoit un rendez-vous avec une psy. Pour Lucie, il s’agit surtout d’obtenir que la psychanalyste signe en bas du formulaire et autorise l’intervention. Mais cette première rencontre s’ouvre sur d’autres entretiens au cours desquels Lucie interrogera son rapport à son corps, à l’autre et au monde. Lucie optera-t-elle finalement pour la chirurgie ou trouvera-t-elle une autre voie pour se sentir bien dans sa peau ?

Maman, Papa, on joue à quoi ?
par Agathe Lecaron, Sylvia Gabet

Passez du temps avec vos enfants !
On le sait, depuis le temps que les psys nous le répètent, il faut passer du temps de qualité avec nos enfants ! Mais à faire quoi ? À jouer. Sauf qu’on n’en a pas toujours l’énergie, l’envie ni les idées. Et puis les écrans sont des sirènes auxquelles il est très difficile de résister.
À travers neuf grands thèmes, Agathe Lecaron et Sylvia Gabet vous proposent de cuisiner, visiter, bricoler, bouger, jardiner, faire des expériences scientifiques… avec eux. Et parfois, de ne rien faire du tout !
Même si on sait que la mère parfaite n’existe pas – le père et les grands-parents non plus, d’ailleurs –, voici 70 activités éducatives et ludiques pour tous les âges, y compris les tout-petits, qui leur plairont à coup sûr.
Et le pari d’Agathe et Sylvia, c’est qu’elles vont vous plaire à vous aussi !

À partir de 2 ans

9 grands thèmes d’activités :
On cuisine
On jardine
On fait du sport
On va en visite ou au musée
On joue à des jeux
On bricole
On fait des expériences scientifiques
On s’occupe de nous
Avant de s’endormir


Moi, Ozzy
par Ozzy Osbourne

Mon père disait tout le temps qu’un jour, je ferais quelque chose de grand. ” John Osbourne, ” il me disait après avoir bu quelques bières, ” je sens que tu vas accomplir quelque chose. Ou lu vas finir en prison. ” Il avait raison, mon paternel. J’ai pal un tour en prison avant marne de fêter mon dix-huitième anniversaire. Fort d’une carrière de plus de trente ans, que ce soit chanteur au sein de Black Sabbath ou au cours de sa carrière solo, Ozzy Osbourne est un mythe vivant, dont l’image rayonne au-delà des frontières musicales. Surnommé le Prince des Ténèbres, il est connu pour son attitude incontrôlable, sur scène ou en privé, comme des millions de spectateurs ont pu s’en rendre compte en assistant à ses concerts ou en regardant la célèbre émission de téléréalité le mettant en scène avec sa famille, The Osbournes. Cette autobiographie propose un panel de souvenirs hilarants – uniquement ceux dont il se souvient, comme il le précise lui-même ! – qui justifient pleinement sa réputation de Madman.

Catégorie