Systèmes D’information De Gestion 2016/2017 par Annelise Couleau-Dupont

Systèmes d’information de gestion épreuve 8 DCG Manuel et Applications
par Annelise Couleau-Dupont

Cet ouvrage conforme au Programme a pour objectif de vous préparer efficacement à l’épreuve n°8.

Cette nouvelle édition propose :

– Un cours clair, structuré et détaillé, illustré de très nombreux exemples pour permettre de mémoriser rapidement les principales notions.
– De nombreuses applications pour s’entraîner d’une manière progressive sur les différents points du cours. Cette édition prend en compte le changement de la répartition des horaires d’enseignement entre les années de préparation à l’épreuve n° 8 du DCG (BO n° 32 du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 8 septembre 2011). Ainsi, les applications qui seront maintenant traitées en 3e année sont rendues plus attractives pour ce niveau.
– Des cas de synthèse pour s’entraîner sur des thèmes transversaux à l’ouvrage et se préparer dans des conditions similaires à celles de l’examen.
– Une présentation à l’épreuve assortie de conseils pratiques.

Par ailleurs, les données tant du cours que des exercices ont été actualisées pour tenir compte des évolutions technologiques.

En complément, l’ouvrage Corrigés des Applications, également mis à jour, réunit pour vos étudiants les corrigés.

Auteur :

Annelise Couleau-Dupont, Agrégée d’économie et gestion, docteur en sciences de gestion et titulaire du DESCF, elle est professeur en classes préparatoires au DCG et au DSCG ainsi qu’en Master Comptabilité Contrôle Audit, où elle enseigne le Management des systèmes d’information.

Cet ouvrage est disponible au format ePub 2 en téléchargement à lire en version électronique sur votre ordinateur, sur votre tablette ou sur votre smartphone.


La coordination des équipes en environnement extrême
par Cécile Godé

 Les entreprises oeuvrent désormais dans un environnement extrême marqué par un niveau élevé d’incertitude, de changement et de risque. Elles sont soumises à une forte compétitivité, à une nécessité d’innovation et à des interdépendances complexes qui les obligent à mettre en oeuvre de nouveaux processus de management d’équipes. La question de la coordination devient une préoccupation majeure, l’entreprise doit développer et pérenniser des collectifs de travail pour pouvoir mener à bien ses projets complexes. 

Cet ouvrage permet de comprendre comment les équipes se coordonnent en environnement extrême. Adoptant une perspective de la coordination dite « en pratique », il s’appuie sur des études de cas et des illustrations issues du monde militaire afin d’identifier les pratiques de travail et les usages technologiques qui nécessitent une coordination collective efficace. Il offre également des pistes concrètes aux managers concernant les dispositifs à introduire dans l’entreprise pour faciliter la coordination au sein des équipes.


Le meilleur du DSCG 5 Management des systèmes d’information 4e édition
par Jean-Pierre Marca

Le meilleur du DSCG 5 : la synthèse du programme de l’épreuve n.5 « Management des systèmes d’information » du DSCG pour compléter au mieux sa préparation.

Cet ouvrage propose pour chaque thème clé du programme :

  • Une fiche mémo et des conseils pour l’examen
  • Une étude de cas, dédiée au déploiement d’un PGI au sein d’une entreprise industrielle, donnant lieu à une batterie d’exercices corrigés
  • Une QCM de synthèse pour tester vos connaissances

+ une mise à jour tenant compte de l’évolution des systèmes d’information.


Rapport d’information de la Mission d’évaluation et de contrôle (commission des finances) sur les programmes d’investissements d’avenir (PIA) finançant la transition énergétique
par Sophie Rohfritsch, Eva Sas, de la Mission d’évaluation et de contrôle (commission des finances)

  Une part significative du programme d’investissements d’avenir créés par les lois du 9 mars 2010 de finances rectificatives pour 2010 (PIA 1) et du 29 décembre 2014 de finances pour 2014 (PIA 2) est constituée de financements qui visent à atteindre les objectifs de développement des énergies renouvelables, d’économies d’énergie ou de recyclage définis par les lois du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement et du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

LA MEC a ainsi établi que les montants des dotations du PIA fixés par le Parlement pour la transition écologique représentent 16,7 % des crédits du PIA 1 (5,85 milliards d’euros), 17,25 % du PIA 2 (2,07 milliards d’euros) et 16,85 % de l’ensemble du PIA (7,92 milliards d’euros).

Le PIA peut ainsi cofinancer des actions de valorisation de la recherche pilotées par l’ANR, des appels à projets de l’ADEME pour cofinancer les investissements des entreprises démontrant la viabilité industrielle des innovations de la transition écologique, des actions de Bpifrance d’appui aux éco-industries, des investissements en matière d’urbanisme durable et enfin la rénovation thermique de logements privés.

Toutefois, depuis 2010, des redéploiements de crédits décidés par le Premier ministre ont diminué de 18,2 % les dotations issues du PIA 1 et de 11,5 % celles du PIA 2. La part de la transition écologique dans l’ensemble du PIA a été réduite de près de 3 points et ramenée à 13,9 %. 1,6 milliards d’euros ont été redéployés : 228 millions ont servi à augmenter le l’aide à la rénovation thermique mais 1,37 milliards d’euros ont été transférés vers des domaines sans lien avec la transition écologique. Les diminutions les plus fortes touchent l’ADEME et le programme Ville de demain.

La MEC observe par ailleurs que les financements du PIA pourraient être mieux articulés aux crédits budgétaires et invite à mieux tenir compte des financements européens. Elle s’intéresse également à la conduite des actions du PIA par les différents opérateurs, qui apparaît satisfaisante. Elle recommande des mesures permettant par exemple d’améliorer le suivi des effets du PIA sur la transition énergétique.

En conclusion, la MEC estime que l’orientation stratégique des PIA 1 et 2 en faveur de la transition écologique doit être maintenue par le PIA 3. Elle relève que la simple compensation des redéploiements de crédits subis à ce jour représente 1,3 milliard d’euros.

Des apports supplémentaires peuvent être envisagés dans de nombreux domaines : rénovation thermique du bâti ; financement, en fonds propres, des premières exploitations commerciales d’innovations structurantes ; croissance des PME innovantes des éco-industries ; déploiement des infrastructures liées aux nouvelles sources d’énergie ; consolidation des instituts pour la transition énergétique ; nouveaux investissements dans le domaine urbain  avec des objectifs de succès à l’international et une mise en cohérence avec la décentralisation d’une part plus importante du PIA 3. Une articulation avec le fonds de financement de la transition énergétique est nécessaire dans tous les cas.

 


Les tableaux de bord de la DSI – 3e éd.
par Christophe Legrenzi, Philippe Rosé

L’informatique est la fonction de l’entreprise la plus stratégique et la plus délicate à piloter. La demande actuelle des DSI en matière de pilotage et de réduction des coûts des SI est forte, et trouve cependant peu de réponses.
Cet ouvrage propose une analyse critique des tableaux de bord les plus couramment utilisés. Il donne au DSI les moyens de réfléchir aux indicateurs qu’il utilise au quotidien dans son entreprise. Il propose ensuite les principes d’élaboration des tableaux de bord utiles aux DSI, et une analyse des bonnes pratiques du benchmarking.
Cette troisième édition enrichit largement la partie “Balanced Scorecard”, la gestion de portefeuille de projets et la maîtrise des coûts informatiques.
De nouvelles parties ont été intégrées comme les indicateurs du “cloud”, les indicateurs de programmes de transformation numérique et les indicateurs de gestion des fournisseurs (cf. eSCM)
Enfin, une nouvelle partie sur le référentiel d’audit et de gouvernance Cobit 5 et la gestion des risques est ajoutée.

Catégorie