Télécommunications Et Infrastructure : Liaisons Hertziennes, Spatiales, Optiques par Gérard Barué

Télécommunications et infrastructure
par Gérard Barué

Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre des publications du Collège Scientifique et Technique de THALES. Il capitalise la longue expérience du Groupe, notamment à l’export, dans le domaine de l’ingénierie des Systèmes de Télécommunications. À l’heure où l’informatique conquiert une place prépondérante dans les Réseaux de Télécommunications, en générant une multitude de services pour les abonnés, il s’avère toujours indispensable d’optimiser les moyens d’infrastructure à mettre en œuvre afin d’assurer la transmission des messages dans les meilleures conditions possibles, en termes de qualité, de disponibilité et de coût. Ce livre a pour objectif de constituer un guide pour la recherche des solutions les plus adaptées dans la conception de ces moyens.

H. Poincaré (1854-1912)
par Jean-Jacques Samueli, Jean-Claude Boudenot

Henri Poincaré (1854-1912) est universellement connu comme mathématicien. Mais comme Gauss, à qui on a pu le comparer, il a également été un physicien exceptionnel. Il a couvert tous les domaines la mécanique ; l’électromagnétisme,- la thermodynamique,- les quanta ; la radioactivité. Ses apports principaux ont été l’introduction de la notion de chaos et bien sûr sa contribution à la relativité. L’apport de Poincaré à la philosophie des sciences est d’une grande profondeur et mérite également d’être analysé sous l’angle des nouvelles idées introduites en physique. C’est ce Poincaré physicien que nous voulons faire découvrir dans ce livre. Pour restituer aussi fidèlement que possible sa démarche intellectuelle nous nous sommes appuyés le plus souvent sur des textes originaux. Pour une lecture plus facile, le livre est présenté sous forme de chapitres indépendants liés à chacun des domaines étudiés par notre auteur. Des éléments biographiques, agrémentées de quelques anecdotes indissociables de la vie d’un tel génie précoce, permettront de mieux connaître l’homme. Une bibliographie étendue pourra guider le lecteur souhaitant approfondir les différents thèmes présentés.

H.A. Lorentz (1853-1928)
par Jean-Jacques Samueli, Jean-Claude Boudenot

Lorentz est l’un des physiciens qui incarne le mieux la naissance de la physique moderne. Le passage du XIXe siècle au XXe siècle marque une transition dans l’histoire de la physique et même dans l’histoire de la pensée. En quelques années les concepts classiques sont complètement remis en cause ; le nouveau monde est celui des quanta, de la relativité et des atomes. Lorentz est au cœur de ce bouleversement. Ses travaux prolongent ceux de Maxwell, il donne à l’électromagnétisme classique son interprétation physique (” Equations de Maxwell-Lorentz “, ” Force de Lorentz “), il introduit pour la première fois une théorie de l’électron, qu’il met en évidence avec Zeeman dès 1896, ce qui lui vaut – en 1902 – le deuxième prix Nobel de physique de l’histoire. Lorentz est également – avec Poincaré – un pionnier de la relativité restreinte (” Transformations de Lorentz “, ” Groupe de Lorentz “) ce qui lui vaudra d’être proposé pour un second prix Nobel. Considéré comme ” une véritable encyclopédie trilingue de la physique “, c’est lui qui présidera pendant près de vingt ans les fameux Conseils Solvay ; son rôle n’y est pas seulement celui d’un savant c’est aussi celui d’un diplomate. Lorentz est très apprécié de tous, il a été le physicien qu’Einstein a le plus admiré Einstein écrit à son propos : ” J’admire cet homme plus que quiconque ; je peux même dire que je l’adore. ” Mais au-delà du très grand physicien et de son œuvre immense, Lorentz a été aussi un très grand humaniste Président de la Commission internationale de coopération intellectuelle de la Société des Nations, Lorentz peut être considéré comme l’un des fondateurs de l’UNESCO. Soixante ans après sa création, c’est précisément sous le patronage de l’UNESCO que 2005 est déclarée ” année mondiale de la physique “. A cette occasion nous avons voulu faire découvrir, dans cette première biographie qui lui est consacré, l’homme aussi bien que l’œuvre. Destiné à un large public, cet ouvrage possède un index détaillé et une bibliographie étendue qui permettent son approfondissement.

Communication audiovisuelle
par Édouard Rivier

En ce début de troisième millénaire, la communication audiovisuelle représente un aspect important de l’activité humaine. Elle couvre un champ de plus en plus vaste : professionnel (formation à travers la télévision et Internet, visioconférence, échange d’informations animées via Internet, etc.), éducatif, récréatif, ludique (TV, jeux et découvertes sur Internet, etc.), interpersonnel (WebCam, vidéo-téléphones portables, etc.). Toutes ces applications reposent sur une architecture générale décrite dans cet ouvrage. La “production” génère des signaux sources audiovisuels naturels ou synthétiques. Le codage de source numérise, met en forme et compresse ces signaux suivant des normes complexe(MPEG par exemple). Divers canaux permettent l’acheminement des signaux audiovisuels codés en source (fibre, milieu hertzien, etc.). Pour un acheminement correct, on procède à un codage de canal suivant des procédés (ou normes) variés : DAB en audio, DVB-T pour la télévision numérique terrestre, DVB-S pour les liaisons par satellites, DVB-C par câble, étalement de spectre pour communication audiovisuelle avec les mobiles, ADSL sur ligne téléphonique, etc. Ces liaisons mettent en jeu des protocoles, publics ou propriétaires, très divers, par exemple ATM ou IP évolué pour les réseaux, HIPERLAN pour les BLR, BlueTooth pour les réseaux locaux. Tous ces moyens conduisent à la restitution des signaux sources audiovisuels sur des écrans de TV ou des moniteurs PC. On constate que la technologie et les finalités de la TV et d’Internet tendent à fusionner dans en seul média support de la communication audiovisuelle. Ces différentes étapes de l’architecture sont illustrées dans l’ouvrage par des applications en plein essor : téléchargement de musique en MP3, MP4, liaisons cellulaires GSM / GPRS / UMTS, liaisons satellites à protocoles encapsulés : MPEG / IP / ATM / DVB, décodeurs propriétaires MédiaHighway et autres, streaming en MPEG-4, protocoles de streaming Windows Media et autres. Edouard Rivier est ingénieur diplomé de l’Institut polytechnique de Grenoble et Docteur ès sciences physiques. L’auteur a poursuivi l’essentiel de sa carrière, commencée à Grenoble, à la faculté de Nice-Sophia Antipolis comme enseignant-chercheur en électronique et télécommunications, ainsi que comme maître de conférences dans deux écoles supérieures d’ingénieurs.

Des réseaux et des hommes
par Jean-Michel Ledjou, Hanitra Randrianasolo-Rakotobe

Depuis le milieu des années 1990, les technologies de l’information et de la communication (TIC) connaissent une croissance sans précédent. Cet essor, qui demeure inégal entre les différents pays, suscite de nombreuses réflexions autour de projets présentant les TIC comme un moyen de brûler les étapes du développement. Plus de 15 ans après l’ouverture des sociétés des pays en développement aux TIC, quel bilan d’étape peut-on dresser en termes d’acquis, d’entraves, d’échecs et de réajustements ? Quels sont les multiples changements que les TIC ont entraînés ? La réalité socio-économique des Suds est-elle en phase avec l’espoir que les communications mobiles et Internet ont suscité ? Quelles relations peut-on établir entre les pays ? Les TIC ont-elles réellement permis d’améliorer les conditions de vie ? Les auteurs tentent de répondre à ces questions à partir de travaux de terrain effectués en Afrique, en Inde ou aux Etats-Unis. Ils livrent, en outre, des analyses de nature socio-économique qui permettent de mieux comprendre les phénomènes qui se révèlent. L’ouvrage s’attache enfin à saisir ce qu’une approche des TIC par les “capabilités” pourrait apporter aux politiques de développement. Dirigé par deux spécialistes, Jean-Michel Ledjou et Hanitra Randrianasolo-Rakotobe, ce livre réunit des analystes issus de disciplines diverses – Sciences de l’information et de la communication, économie, sociologie. Il offre aussi le regard croisé de chercheurs français, américains, indiens ou africains sur les enjeux des technologies de l’information et de la communication.

Catégorie