Télédétection Des Territoires Métropolisés par Sébastien Gadal

Télédétection Des Territoires Métropolisés
par Sébastien Gadal

La mise en place de méthodes d’identification des formes spatiales de métropolisation s’inscrit dans une triple logique. Celle de la maîtrise de la noosphère et de l’infosphère à travers les concepts de prévention et de non létalité dans les domaines sécuritaires, du contrôle des populations, de l’aménagement du territoire, des opérations militaires et humanitaires. Celle de la logique cybernétique dont la démarche de raisonnement systémique et l’analyse spatiale sont, en géographie, des émanations. Celle de la réintroduction, à travers cette application sur un territoire métropolisé maghrébin, l’axe Kenitra-Rabat-Casablanca, des géographies mathématiques, politiques et régionales. Nous partons du postulat que les territoires métropolisés, urbains et non urbains, sont et seront le théâtre privilégié des futures opérations de défense et de prévention des crises. À l’heure d’aujourd’hui, la question de la métropolisation reste avant tout celle de son aménagement et de sa gouvernance.

Observation des surfaces continentales par télédétection III
par Nicolas Baghdadi, Mehrez Zribi

 Le suivi de la dynamique des milieux urbains et des zones côtières soulève des questions importantes en termes de développement durable. Il représente un outil essentiel pour une meilleure prise en compte de la pression anthropique et de l’impact des changements climatiques.

Observation des surfaces continentales par télédétection IIIprésente des applications de la télédétection en milieux urbains et en zones côtières. Il explicite son usage dans les processus de décision territoriale, la planification et la reconnaissance d’objets – étalement urbain, pollution lumineuse, qualité de l’air. Il traite par la suite de l’observation de la couleur de l’eau et l’étude de la dynamique côtière (trait de côte, bilan sédimentaire) avant d’analyser la dynamique des mangroves. 


Systèmes d’information géographique participatifs et aménagement du territoire
par Marcel Rémon

Cet ouvrage met en évidence le caractère effectif de la participation comme clé indispensable de bonne pratique du Système d’Information Géographique participatif (SIGP). Il invite positivement à la réflexion en la matière à travers de nombreuses expériences et illustrations. Au départ de nombreuses expériences menées principalement aux Philippines en aménagement du territoire, ce volume tente d’éclairer les notions de géographie participative, d’action citoyenne, de partenariat quadripartite, de partage de pouvoir, dans une recherche orientée action qui met en oeuvre la pratique des Systèmes d’Information Géographique Participatifs (SIGP). Le premier chapitre s’appuie sur la littérature et sur l’expérience de l’auteur et de ses collaborateurs pour retracer l’historique de la pratique des SIGP. Le deuxième chapitre présente une série de contributions spécifiques qui relatent, critiquent et ouvrent des perspectives de collaborations mises en oeuvre par l’auteur aux Philippines. Le troisième chapitre tente d’évaluer les SIGP sur base de leur valeur ajoutée. Il inclut un survol critique des nouvelles pratiques dont notamment les cyber techniques. Cet ouvrage met en évidence le caractère effectif de la participation comme clé indispensable de toute bonne pratique du SIGP. Il invite positivement à la réflexion en la matière à travers de nombreuses expériences et illustrations


Les stratégies des grandes métropoles
par Gilles Antier

Les grandes métropoles constituent chaque jour un peu plus un sujet d’actualité : panne géante d’électricité à New York, pollution à Mexico, embouteillages sans fin à Pékin, attentats à Madrid… mais aussi péage urbain à Londres, méga-projets pour déplacer Séoul ou Tokyo, candidatures serrées pour organiser les Jeux Olympiques et course à la construction de la plus haute tour.

Plus de 900 millions de personnes sont concernées quotidiennement par le fonctionnement et l’environnement des quelques 180 villes de plus de deux millions d’habitants existant dans le monde. Mais de qui cela dépend-il ? Qui fait quoi, où et comment pour y améliorer les transports, fournir l’eau, lutter contre la pollution, prévenir les risques, favoriser l’accès au logement, organiser et promouvoir le développement des grandes métropoles ? Du Nord au Sud, tous leurs responsables cherchent aujourd’hui des solutions et tentent de multiples expériences.

Ce livre en présente pour la première fois une synthèse d’ensemble, à partir de très nombreuses données récentes et d’exemples concrets recueillis dans plus de cent métropoles développées et en développement. Au-delà de la variété de leurs contextes, il permet ainsi de comprendre pourquoi ces actions pourraient répondre à des tensions qui leur sont de plus en plus communes. Que ce soit dans ce qu’elles font, dans ce qui les rapproche ou dans ce qui les sépare au regard des multiples enjeux d’aménagement ou d’environnement, l’enjeu est partout considérable, c’est à l’évidence une nouvelle « gouvernance métropolitaine » qui se dessine aujourd’hui.

Gilles Antier, géographe-urbaniste diplômé de 3e cycle de l’I.E.P de Paris, est directeur international de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la région Ile-de-France (IAURIF) et chargé de cours à l’Institut d’Études politiques de Rennes. Ses travaux portent sur la gestion du développement urbain et métropolitain dans le monde, en référence à de nombreuses missions réalisées sur le terrain depuis 1980.

Comment caractériser la “grande métropole” ? Les pouvoirs métropolitains. Aménager l’espace métropolitain. Le dilemme de la mobilité. L’impératif des services urbains. L’exigence environnementale. La montée des risques. Le difficile accès au sol et au logement. Les limites économiques et financières. Un certain marketing métropolitain


Transition énergétique dans les métropoles, la ruralité et le désert
par Louis Boisgibault, Fahad Al Kabbani

 Métropole, ruralité, désert : trois types d’espace qui nécessitent une approche différenciée pour la transition énergétique.

Cet ouvrage présente des études détaillées de terrains à Riyad, Lille, Fayence, Bokhol, Ouarzazate et dans le désert arabique. Il analyse également les actions locales et les bonnes pratiques en fonction des ressources et des contraintes pour lever les freins à la transition énergétique. Les solutions sont recherchées par type d’espace pour les bâtiments, les transports, l’industrie et les services. Des objectifs sont fixés pour la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique, dans le cadre des engagements de l’accord de Paris sur le climat.

Pédagogique, Transition énergétique dans les métropoles, la ruralité et le désert s’adresse aux élus politiques, aux professionnels et à tout public désirant s’informer sur les modifications des modes de production et de consommation d’énergie.


Catégorie