The Usborne Children’s World Atlas par Ian Falconer

Olivia à Venise
par Ian Falconer

Contrairement à ce que pense Olivia, et bien que Venise soit une ville d’eau, pas besoin de surcharger sa valise avec un masque, un tuba, ni même des palmes ! Mais Olivia est très excitée par ce voyage, surtout depuis que sa mère lui a dit dans l’avion qu’en Italie on mangeait des glaces partout ! Olivia est ravie, elle veut tout faire, tout voir et une fois de plus ses parents sont mis à rude épreuve pour arriver à suivre son rythme infernal. De canaux en canaux, de la place Saint-Marc au pont des soupirs, on suit Olivia dans les ruelles de la ville, le sourire aux lèvres depuis la première jusqu’à la dernière page. Ses parents, eux, sont rodés à ses humeurs et ses bêtises et lui pardonnent tout. Vraiment tout ? Quoiqu’il en soit, nous ne savons pas si Olivia se souviendra de Venise, mais une chose est sûre, Venise se souviendra d’Olivia…Ian Falconer avait déjà utilisé dans ses albums précédents la technique du collage. Elle est beaucoup plus présente dans celui-ci et les vues anciennes de Venise ajoutent au charme de cette nouvelle aventure décidément très réussie.

Toilettes du monde
par Morna E. Gregory, Sian James

Voici, enfin, un livre consacré à la plus petite pièce de la maison. Hutte sur pilotis, cabane en bois, design dernier cri, luxe inouï ou total dénuement : à chacun sa conception des toilettes publiques ou privées. A travers le tour du monde réalisé par les deux auteurs, cet ouvrage donne un aperçu à la fois drôle et érudit sur les traditions millénaires relatives à la fréquentation intime du ” petit coin “.

La Sociologie Pour les Nuls
par Jay GABLER, Alexis TREMOULINAS

La vie en société, mode d’emploi

La société est en permanente évolution, et ce sont ces éternels changements dans notre quotidien qui font de la sociologie une discipline si cruciale. Étude des interactions sociales, la sociologie traite de tous ces sujets qui touchent notre vie courante, tels que la ville, la religion, la race, le genre, la culture…

Offrant un vaste panorama des nombreuses théories de la sociologie, de ses concepts clés, de ses controverses et plus généralement de son application et de son importance dans notre vie de tous les jours, La Sociologie pour les Nuls nous permet d’avoir une meilleure compréhension des mécanismes sociaux ; pour mieux concevoir la société dans laquelle nous vivons, et la place que nous y occupons.

Découvrez :

– Le B.A.-BA de la sociologie

– La société à travers les yeux du sociologue

– Égalité et inégalité au sein d’un monde divers

– Les arcanes de l’organisation sociale

– La sociologie dans votre vie

– Dix mythes sur la société déboulonnés par la sociologie


Atlas du monde. Per le Scuole superiori
par

Ce petit atlas, en plus des cartes géographiques, présente le drapeau et une notice sur chaque pays du monde et sur quelques autres entités géographiques. [SDM].

Le Procès de Shamgorod, tel qu’il se déroula le 25 février 1649
par Elie Wiesel

Shamgorod, village perdu d’Europe centrale, au tournant d’un siècle. En ce jour de Pourim – la fête des fous, des enfants et des mendiants, où tout le monde s’amuse, s’enivre et rêve d’un monde meilleur -, trois comédiens ambulants s’installent à l’auberge pour divertir la communauté juive. Mais il n’y a plus de communauté juive à Shamgorod : un pogrome l’a récemment décimée. Plus de spectateurs, donc, pour le Pourimschipel, le ” jeu de Pourim “, sinon l’aubergiste et sa servante.

La farce commence pourtant. Mais, dans ce climat de violence, de haine et de mort, voici qu’aux rires succèdent peu à peu l’angoisse, le doute et la colère contre un Dieu incapable de défendre ses enfants. Le jeu de Pourim devient procès. Qui donc est coupable ? Que sont les accusateurs et qui se proposera pour défendre Dieu ? Quant au verdict, de toute façon, il ne vaudra rien au moment où s’annonce un nouveau massacre.

Fêtes et tueries, farce de villages et tragédie du destin juif, réquisitoire passionné alors que la mort s’approche, foi et pessimisme : ces éléments contradictoires envahissent tour à tour cette œuvre dramatique dont l’auteur rappelle ainsi la genèse : Au royaume de la nuit, j’avais assisté à un procès bien étrange. Trois rabbins érudits et pieux avaient décidé un soir d’hiver de juger Dieu du massacre de ses enfants. Je me souviens : j’étais là et j’avais envie de pleurer. Seulement là-bas personne ne pleurait. “


Catégorie