Ton Visage Demain (Tome 3-Poison Et Ombre Et Adieu) par Luis Lema, L’Âme des peuples

Espagne : La passion de l’identité
par Luis Lema, L’Âme des peuples

Parce que pour connaître les peuples, il faut d’abord les comprendre

Un récit de voyage pour apprendre, de grands entretiens pour comprendre. Comment est-on Espagnol ? Au pays de Don Quichotte, où résonne à chaque victoire sportive un hymne national sans paroles, la question taraude une communauté nationale minée par des identités régionales de plus en plus affirmées. Comment répondre à cette interrogation, nourrie, à des siècles d’intervalle, par l’héritage des invasions musulmanes et de la reconquista, par les mensonges franquistes ou le grand gaspillage des aides européennes ?

Ce petit livre n’est pas un guide. C’est un décodeur. Il revisite, d’abord à travers un récit découpé en tableaux soignés de la société espagnole, puis à l’écoute de grands intellectuels, les clichés sur une société bousculée par la prospérité, la modernité et aujourd’hui par la crise.

Un voyage au gré de personnages forts et de lieux marquants, pour mieux connaître les passions espagnoles. Et donc mieux les comprendre.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

– “(…) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (…). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. – Le Temps
– “Comment se familiariser avec “l’âme” d’un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu’il y a de juste dans les images, l’héritage historique, les traditions ? Une démarche d’enquête journalistique au service d’un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l’on s’apprête à découvrir.” – Librairie Sciences Po

À PROPOS DE L’AUTEUR

Grand reporter au Temps (Genève), ancien correspondant à Madrid, Luis Lema écrit à la manière d’un peintre sur ce pays traumatisé par une profonde crise économique. D’une plume maniée telle un pinceau, il en décrit la grandeur minée par des failles béantes.


Ton visage demain
par Javier Marías

” Si seulement personne ne venait nous dire “S’il te plaît” ou “Dis-moi”, ce sont les premiers mots qui précèdent les demandes, presque toutes les demandes : “Dis-moi, est-ce que tu sais ?”, “Dis-moi, pourrais-tu me dire ?”, “Dis-moi, as-tu ?”, “Dis-moi, je voudrais te demander : une recommandation, un renseignement, un avis, un coup de main, de l’argent, une intercession, ou une consolation, une grâce, de me garder ce secret ou de changer pour moi et d’être quelqu’un d’autre, ou de trahir pour moi et de mentir et de te taire et ainsi me sauver.”” Par ces mots débute Danse et rêve, le deuxième et avant-dernier volume de la trilogie Ton visage demain, l’une des œuvres maîtresses de Javier Marias. Nous y renouons le fil de l’histoire qui, par une nuit de pluie, avait conduit un mystérieux visiteur jusqu’à l’appartement du protagoniste à Londres. Rappelons que ce dernier, Jaime Deza, est doué du pouvoir de deviner à quoi ressemblera demain le visage des gens qu’on rencontre aujourd’hui. C’est grâce à ce don qu’il a été embauché par l’étrange Mr Tupra, chef d’un inquiétant groupe sans nom, espèce d’excroissance souterraine du MI5 ou du MI6, les Services secrets britanniques. Et voilà que nous les découvrons tous deux au cœur de la nuit londonienne, dans une discothèque à la mode où Mr Tupra essaie de gagner la confiance d’un certain Manoia alors que Jaime s’occupe de surveiller – et d’amuser- la femme de celui-ci. Mais le drame -on le dit – ne tient parfoisqu’à une seconde de distraction. Lorsqu’elle disparaîtra soudain dans les bras du jeune attaché culturel espagnol, De la Garza, Jaime sera bien obligé d’aller la chercher partout, et même là où un espion un peu novice de Sa Majesté ne devrait jamais entrer… Comme dans le premier volume, cette intrigue sert de support à une longue méditation sur la nature humaine, en particulier lorsque l’homme est confronté à la violence et à la peur. Avec sa prose ensorcelante, Javier Marias nous invite aussi à faire ce voyage intérieur mais sans oublier la trame de l’histoire qui nous est racontée. Et c’est encore sur un suspense très habilement ménagé que se clôt cette deuxième partie. Et la troisième s’annonce déjà…

Livres de France
par

Includes, 1982-1995: Les Livres du mois, also published separately.

Catégorie