Tosca: Recondita Armonia par Erik Baeck

André Cluytens
par Erik Baeck

André Cluytens (1905-1967) a été sans nul doute un des chefs d’orchestre les plus marquants du siècle dernier. Originaire d’Anvers, il a fait ses débuts à vingt et un ans au Théâtre Royal français de sa ville natale, mais a bientôt acquis une grande renommée en France, notamment à l’Opéra-Comique et à l’Opéra de Paris, ainsi qu’à la Société des Concerts du Conservatoire. Parallèlement, il a connu des triomphes dans les hauts lieux musicaux d’Europe (à Bayreuth, à Vienne et à Londres, par exemple), aux Etats-Unis (à New York, Los Angeles, Chicago), en URSS, au Japon, en Australie. A partir du dépouillement exhaustif d’archives et de l’examen de la presse internationale, Erik Baeck a reconstitué la carrière d’André Cluytens comme chef d’orchestre de concert et d’opéra, et a établi sa discographie. Le livre est complété par de nombreuses annexes qui présentent tous les programmes dirigés par le chef franco-belge, avec tous ses partenaires, les grands solistes internationaux. Il relève de nombreux témoignages et critiques d’époque qui permettent de cerner l’art de Cluytens et de situer sa carrière prestigieuse clans son environnement politique, social et culturel.

Disques
par

New ser., no. 32 (Dec. 25, 1950) is “index catalogue de tous les disques parus en France 1946-1950.”

Des femmes
par Andrée Mansau

Ces écrits de femmes ou sur les femmes réfléchissent, des temps d’Orphée à ceux d’Auschwitz, sur le plaisir esthétique et les doutes identitaires dans des genres et des formes artistiques venus d’Amérique, d’Afrique ou d’Europe. Poèmes de Baudelaire, Pessoa ou Ingeborg, Bachman, peintures de Moreau ou de Gustave Maillol, opéras de Bela Bartok ou de Verdi, textes de Poe, Weineger, Musil, Gautier, Pérez Galdos, d’Ors ou Elsa Morante invitent le lecteur à se pencher sur le monde de Dulcinée, de la Religieuse portugaise, de la Dame aux Camélias et de Floria Tosca. Les approches interculturelles et comparatistes au féminin ont voulu interroger leurs incertitudes afin de voir si l’image d’une femme mythique ou nouvelle naît de leurs écritures.

Le charme opéra
par Louis Oster, Jean Vermeil

Guide de charme, guide gourmand. Privilégiant la qualité de lecture et le sourire qui sait rendre humain le drame et le génie, ce guide met en scène 250 opéras des origines à nos jours. Amateurs et voyageurs des scènes lyriques l’ont enrichi de leurs observations avant que Louis Oster et Jean Vermeil ne vous l’offrent. Pratique et précis, simple et érudit, il permet d’apprécier, en un coup d’œil, les personnages et leur voix, l’intrigue, les moments ” à ne pas manquer “, et aussi se régaler de quelques anecdotes. Les biographies des cent-trois compositeurs cités en font un précieux vade-mecum. Ludique et curieux ; ce guide rend à l’opéra tout son charme.

Opéras, passions
par Élisabeth Rallo

Les passions à l’opéra déchaînent… les passions des spectateurs. En effet on est “fou d’opéra”, on s’enthousiasme pour les œuvres et les interprètes, on va au bout du monde pour entendre et voir pour la centième fois la même œuvre. Ce n’est pas par hasard et ce n’est pas seulement la magie de la musique et de la voix, comme on l’a dit si souvent – et trop dit sans doute. Le livret y est bien pour quelque chose, même lorsque sa compréhension est lacunaire (elle ne l’est pas pour le compositeur!), même s’il paraît “simple”, voire simpliste. Cet ouvrage voudrait montrer – à partir d’exemples pris dans les grands opéras de Mozart à Puccini – combien les passions sont à l’œuvre dans l’œuvre lyrique, livret et musique, et combien ces passions fascinent et sidèrent le spectateur, car elles sont la source même de l’opéra. Le livret d’opéra est toujours une sorte de “Traité des passions”, trame d’un tissu dont la musique est la chaîne pour produire, dans la représentation, un brocart d’affects et d’états d’âme, une mise en évidence de la destinée humaine, qui est de lutter, de succomber, de souffrir et de jouir, de se perdre et de se sauver dans la tourmente des passions. Ce livre a été conçu pour tous les publics : amateurs d’opéra qui veulent mieux connaître les œuvres qu’ils aiment, étudiants en Lettres et en Musique, qui veulent aller plus loin dans la réflexion sur la question délicate du livret d’opéra, mais aussi ceux qui entrent dans le monde singulier de l’œuvre lyrique, à l’occasion par exemple du centenaire de Verdi – dont certains opéras sont abordés ici – et qui veulent un guide clair et fourni pour s’y retrouver en compagnie. Un ouvrage qui devrait satisfaire ceux qui se posent des questions sur les passions et sur l’œuvre lyrique, mais pourrait peut-être aussi susciter la surprise et la réflexion.

Catégorie