Un Génie De Trop ? par Hil Arius

Les blagues trop de rire et chanson
par Hil Arius

– Maman, papa a dit que nous descendons tous du singe. C’est vrai ?
– Je n’en sais rien, ton père a toujours refusé de me parler de sa famille.

– Docteur ! J’ai vu trois autres médecins, et aucun n’est d’accord avec votre diagnostic
– On verra bien qui avait raison à l’autopsie !

C’est un gars qui entre dans une pharmacie.
– Je voudrais un litre d’arsenic.
– Grand Dieu, mais pourquoi faire ?
– Pour ma femme …
– Ah, euh,… oui, mais… vous avez une ordonnance ?
– Non, mais je peux vous montrer sa photo !

Vous riez en écoutant Rire et Chansons ? Vous risquez l’apoplexie avec cette sélection des meilleures blagues de la radio ! Elles sont classées par thèmes : A comme Ah que Johnny , E, comme Les Enfants sont formidables , H comme Non, pas lHôpital ! , I comme Informatique et libertés , P comme Politiquement correct , V comme Vis ma vie de couple ou encore W comme deubeuliou


D’un génie, l’autre
par Louis Joseph Gobres

"La société étant devenue très médiatisée, il suffira qu’un journaliste de FR3 soit là pour constater l’évidence de la faillite de l’économie de marché et du libre-échange (fermeture d’une usine) ; alors que l’économiste libéral le plus honnête au monde sera bien en mal de démontrer "optiquement" les bienfaits à terme tout aussi certains de ses thèses. En économie, le choc de l’ajustement est immédiat et perceptible à tous, mais les bénéfices sont étalés dans le temps et diffus de nature." Louis Joseph Gobres nous présente un essai philosophique des plus conséquents. On y découvre, au fil d’une pensée dense et structurée, ses interrogations épistémologiques, économiques, sociales et culturelles relatives au modèle occidental. On admire ici l’érudition mais aussi la clairvoyance d’un discours qui renvoie aux grands auteurs classiques, des présocratiques jusqu’au grand idéalisme philosophique allemand. Une analyse fine et sans concession de notre société contemporaine qui doit beaucoup à l’"Individu" selon Ayn Rand et aux économistes libertariens (Von Mises, Von Hayek). Une référence qu’il ne faut pas manquer.

C’est pas ma fote, j’ai un trop gros Q. I.
par Anne Débarède

«Mon enfant est précoce, c’est pour cette raison qu’il ne réussit pas en classe.»
La logique semble implacable: il ne fait strictement rien à l’école et en profite le plus souvent pour mettre la classe sans dessus dessous parce qu’il s’ennuie, le travail proposé étant trop facile pour lui… donc il est surdoué. Sans qu’aucune preuve réellement scientifique ne vienne valider l’affaire, on est passé en quelques années de «il ne travaille pas bien en classe, il n’est pas assez intelligent» à «il ne travaille pas bien en classe, il est trop intelligent». Cette opinion, qui heurte le bon sens, est devenue un lieu commun, une nouvelle vulgate chez les parents et les enseignants.
L’auteur, psychologue clinicienne depuis de longues années, se propose ici, à travers les aventures d’Évariste qui a un «QI trop gros» pour ses épaules, de répondre aux questions que se pose tout parent d’enfant «précoce»: Qu’est-ce que l’intelligence? Comment se calcule le QI? Est-il fiable? Comment organiser la scolarité d’un enfant dit précoce? Être parent de surdoué, est-ce une bénédiction ou un sacerdoce? Anne Débarède plaide enfin pour qu’on ne colle pas à un enfant en échec scolaire cette étiquette, la plupart du temps hâtive, qui risque fort de lui gâcher sa vie d’écolier.


Un chirurgien trop séduisant – Une dangereuse fascination (Harlequin Blanche)
par Lucy Clark, Anne Fraser

Un chirurgien trop séduisant, Lucy Clark

Kenneth McCloud, le nouveau chirurgien, déstabilise Megan plus qu’elle ne le voudrait. Elle qui a été trahie par son ex-fiancé a en effet érigé de hautes barrières protectrices autour d’elle, et s’est juré de ne plus jamais mélanger amour et travail, surtout avec quelqu’un qui est sous ses ordres. Une règle d’or qu’elle pourrait pourtant enfreindre pour Kenneth… S’il ne gardait lui-même une certaine distance, devenu méfiant après que son ex-femme les a abandonnés, lui et sa fille.

Une dangereuse fascination, Anne Fraser

Les hommes tels que le Dr Pierre Didier, son nouveau patron, n’ont pas de place dans la vie de Julie McKenzie. Pourtant, en présence du chirurgien plasticien qui est, s’il faut en croire les rumeurs, un play-boy impénitent, elle se sent vulnérable, gauche, nerveuse. Pire : il la fascine. Dire que c’est à lui qu’elle va devoir faire la preuve de ses compétences.


Un ennemi trop séduisant – Je n’attendais que toi… (Harlequin Passions)
par Tracy Sinclair, Dawn Temple

Un ennemi trop séduisant, Tracy Sinclar

Persuadée que le nouvel amant de sa mère, Lucky Richfield, n’est qu’un artiste sans le sou qui en veut à la fortune de sa famille, Michelle part rejoindre le couple en Floride. Là, elle fait la connaissance du neveu de Lucky, Jonathan, un homme extrêmement troublant qui lui manifeste une surprenante hostilité… Elle est loin de se douter qu’en réalité Jonathan est là pour enquêter discrètement sur elles. Car, en dépit des apparences, son oncle est richissime et il soupçonne Michelle et sa mère de n’être que des intrigantes.

Je n’attendais que toi…, Dawn Temple

« Je lègue ma demeure à ma petite-fille et à son mari Travis, à condition qu’ils y vivent ensemble pendant cinq mois. ». Abasourdie, Lindy écoutait la lecture du testament de son grand-père. Ainsi, pour garder la maison de son enfance, elle allait devoir cohabiter avec Travis. Travis qu’elle avait quitté, désespérée, un an auparavant, parce qu’il lui préférait sa carrière. Travis qu’elle n’avait pas revu depuis, mais pour qui son cœur battait encore, aujourd’hui plus que jamais.


Catégorie