Vacuum, Vortices And Gravitation: A Draft Philosophical Essay par Ligaran,, Gottfried Wilhelm Leibniz

Discours de métaphysique
par Ligaran,, Gottfried Wilhelm Leibniz

Extrait : “La notion de Dieu la plus reçue et la plus significative que nous ayons, est assez bien exprimée en ces termes que Dieu est un être absolument parfait, mais on n’en considère pas assez les suites ; et pour y entrer plus avant, il est à propos de remarquer qu’il y a dans la nature plusieurs perfections toutes différentes, que Dieu les possède toutes ensemble, et que chacune lui appartient au plus souverain degré.”

Capital rouge
par Francis SPUFFORD

Industrie ! Progrès ! Abondance !Nous sommes en 1959. L’URSS est sur le point de réaliser l’utopie communiste qu’elle défend.A travers le regard de différents personnages – réels ou fictifs – et de situations à la fois historiques et imaginaires, Francis Spufford donne vie au moment où le rêve soviétique semblait être à même d’éclipser son homologue américain. Abordant avec une intelligence remarquable les domaines politique, économique, technologique et scientifique, ce texte est à la fois instructif et distrayant, servi par une qualité littéraire indéniable, tant dans l’écriture que dans la construction du récit.Se situant au croisement de plusieurs genres – roman, histoire et conte –, ce livre doit absolument être lu pour comprendre l’idéal soviétique.Simplement ébouriffant.

La décision métaphysique de Hobbes
par Yves Charles Zarka

Ce livre a profondément marqué l’histoire de l’interprétation de Hobbes en montrant que la signification de l’œuvre reposait sur une position métaphysique et qu’il fallait donc réinscrire Hobbes dans l’histoire de la métaphysique pour élucider sa place dans l’histoire de la pensée éthique et politique. On conçoit facilement le déplacement que cette lecture impliquait dans la compréhension d’une œuvre qui était pour l’essentiel réduite à une dimension politico-historique. Il ne s’agissait évidemment pas d’en réduire l’importance politique, ni d’en minimiser l’inscription dans l’histoire de la guerre civile anglaise, mais au contraire de mettre au jour la structure spéculative qui en fondait l’originalité théorique. La pensée de Hobbes engage une réélaboration du concept de vérité, c’est-à-dire une redéfinition du rapport entre la perception, le discours et le monde qui constitue l’horizon de sa philosophie naturelle et de sa philosophie politique. Les deux premières parties du livre sont consacrées à l’examen des positions métaphysiques de Hobbes sur le plan de la théorie de la perception et sur celle du langage. La troisième en étudie les implications dans la philosophie naturelle. Enfin, la quatrième comporte une nouvelle analyse du déploiement complet du système éthico-politique depuis la théorie de l’individu jusqu’à la protofondation de l’Etat. Ce livre a été couronné par l’Institut de France (Académie des Sciences Morales et Politiques) et a obtenu la médaille de bronze du CNRS.

Discours sceptiques
par Samuel Sorbière

Les Discours sceptiques de Samuel Sorbière, plus connu comme traducteur de Hobbes que comme penseur politique, offrent un bon éclairage sur la façon dont les idées politiques circulent au milieu du XVIIe siècle, tant pour ce qui concerne la variété des auteurs commentés que celle des thèmes abordés. Cette variété est d’emblée conflictuelle, puisqu’elle fait discuter entre eux Aristote et Machiavel, la morale chrétienne et la raison d’État, conflictualité qui explique qu’un autre intérêt du texte concerne les stratégies d’écriture mises en place par l’auteur. Sorbière, comme nombre de ses contemporains, utilise une rhétorique complexe, à destination clivée, qui s’efforce simultanément d’être opaque à ceux qui ne peuvent l’entendre et explicite pour les lecteurs déniaisés. C’est donc à la fois pour son contenu philosophico-politique et pour l’écriture qu’il emprunte que ce texte contribue à éclairer ce que fut la réflexion politique et sa publication au XVIIe siècle.

Oeuvres – Collected Papers
par Jean-Pierre Serre

From the reviews of Vols. I-III: “Since their publication in 1986 J-P. Serre’s Collected Papers have already become one of the classical references in mathematical research. This is on the one hand due to the completeness of the collection (132 items) and on the other, of course, due to the beautiful and clear expositions of Serre’s papers and their influence on mathematics. As listed in the preface, the three volumes cover almost all articles published in mathematical journals between 1949 and 1984, the summaries of the author’s courses at the Collège de France since 1956, some of his Séminaire notes, and some items not previously published. […] The author’s notes at the end of each volume giving corrections and important recent progress as well as improvements of the main results represent a highlight of this collection. The mathematical community definitely looks forward to further volume(s) of Serre’s outstanding work.” Zentralblatt MATH

Catégorie