Visite D’un Jeune Libertin À Blaise Pascal par Claude-Henri Roquet

Visite d’un jeune libertin à Blaise Pascal
par Claude-Henri Roquet

VISITE D’UN JEUNE LIBERTIN À BLAISE PASCAL

Sous le règne du Roi-Soleil, un mystérieux aristocrate espagnol, curieux de toutes choses, rend visite au mathématicien, homme de sciences et philosophe Blaise Pascal. Le grand génie vit dans une pauvre retraite ; mais son trésor a plus de prix que tous les biens du monde…

Dans la presse

« Un étonnant livre d’initiation à la philosophie, pour tous. » La Vie

L’auteur : Né à Dunkerque, quai des Quatre-Écluses, Claude-Henri Rocquet vit le plus souvent à Paris et parfois dans le Vaucluse. Il a publié des poèmes, des récits et des essais, des pièces de théâtre, et c’est en auteur dramatique qu’il a composé cette Visite. Pascal, parmi les philosophes, lui est essentiel, depuis toujours.

L’illustrateur : Sylvestre Bouquet a passé son enfance dans l’Essonne, à Palaiseau, où se tient tous les ans la fête du Bout Galeux. Là, devant le concours de bûcherons savoyards, il reçut son premier choc esthétique. Depuis lors, il grave dans le bois d’amusantes ou terribles saynètes.

64 p. – 14 x 21 cm – ISBN : 9782361650391

Besoin d’aide pour choisir votre petit Platon ? Appelez-nous au 09 81 72 23 49 !


Edward Hopper, le dissident
par Claude-Henri Rocquet

Peu de peintres ont incarné l’américanité de façon aussi manifeste qu’Edward Hopper (1882-1967), dont les toiles les plus fameuses (Un bar de nuit, Chambres avec vue sur la mer, Gas, Hotel Room, Maison près du chemin de fer), à mi-chemin de la photographie et du naturalisme, sont devenues des icônes de l’Amérique des classes moyennes, celle des motels, du cinéma, de la vie de bureau et du métro aérien – sans rien perdre de leur étrange mélancolie.
L’auteur raconte l’enfance modeste de Hopper dans l’État de New York, ses années de formation à Paris (1906-1910), sa découverte des maîtres européens, sa rencontre avec Atget, le choc de la peinture de Manet et Caillebotte, son indifférence pour le cubisme, son travail d’illustrateur publicitaire et de dessinateur de presse, qui marquera son style. Avec la première rétrospective de son oeuvre, en 1933 au MoMA, arrive enfin la reconnaissance…
Il souligne les sous-entendus de sa peinture, nourrie de psychanalyse, sa dimension littéraire et cinématographique (Hopper a inspiré romanciers et réalisateurs, tel Hitchcock), mais aussi philosophique, portant sur le monde un regard désenchanté. Par son réalisme, son classicisme, mais aussi sa conception personnelle de l’abstraction, la peinture de Hopper, précurseur du Pop’ art et de l’hyperréalisme, nous invite à une autre approche de la modernité picturale.

Catégorie